Agir sur soi & plongeon en soi - Athaya
658
post-template-default,single,single-post,postid-658,single-format-standard,bridge-core-2.7.5,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-26.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,cookies-not-set,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive

Agir sur soi & plongeon en soi

Dans la publication du 28 juillet, nous avions conclu l’article par la réflexion du pouvoir personnel de chacun et le fait d’agir sur soi. Pour agir sur soi, l’idée proposée, est de savoir décoder les messages internes et surtout y avoir accès afin de permettre l’ouverture à une information, information que nous ne pouvons capter que grâce à une pleine présence

Loin de vouloir ici imposer ma vue, je vais tenter de vous partager un chemin possible basé sur mon exploration personnelle. Toutes mes remarques reposent sur mon vécu et mes sensations découvertes au fil des années de pratique. Je ne prétends pas que c’est la seule voie mais c’est une démarche intéressante pour ceux qui veulent explorer leurs propres ressources. Pour ceux et celles qui voudraient concrètement « tester ce voyage avec moi », merci de me faire un mail afin que je vous envoies un audio (florence@athaya.lu). Cet audio est gratuit. 

Faire un plongeon interne

Pour pouvoir le faire, on peut imaginer un plongeon à l’intérieur de soi, une sorte d’exploration interne dans laquelle nous nous retrouvons face à nous-même et en totale ouverture avec ce qui se passe. Nos sens sont ouverts et entièrement tournés vers soi. Nous avons alors orienté notre attention de l’extérieur vers l’intérieur. Nous vivons alors une présence à nous-même, nous explorons sa saveur et nous sommes alors capables d’être à l’écoute de ce qui s’y passe, en bienveillance et sans jugement.

Lors de notre plongeon, notre tête va franchir l’eau, ainsi que nos épaules, notre haut de corps puis le reste de notre corps. A un moment, nous sommes alors totalement  immergés dans l’eau. Et l’immersion est de plus en plus profonde. En lien avec ce plongeon, nous rentrons alors à l’intérieur de nous-même, nous pouvons commencer son exploration.

Commencer l’exploration

Et en même temps, nous allons commencer à porter notre attention sur notre tête, nos cheveux et passer en revue le reste de notre corps. Nous sommes en conscience dans notre corps et dans ce qui s’y passe. 

Au cours de ce voyage, nous effectuerons des explorations internes, nous nous servirons de nos sens pour le faire : nous sentirons ce qui s’y passe, nous écouterons les parties de notre corps, nous aurons même peut être des images qui nous viendront.. Il sera aussi possible de remarquer des tensions peut être ou d’autres douleurs qui peuvent apparaitre ici et là. Nous les laisserons passer et nous continuerons notre traversée. 

Nous pourrons constater que ce plongeon de quelques minutes nous a permis d’amener le calme intérieur, une sorte d’harmonie, d’alignement , c’est comme si tout était serein à l’intérieur et nous prenons conscience que nous sommes capables de plonger à l’intérieur de nous. Nous savons dès lors que nous pourrons retourner plonger et la prochaine fois, le plongeon sera plus profond. C’est une question d’entrainement, d’apprentissage, de pratique.

Apprendre à plonger de plus en plus profondément

Cet entrainement, comme pour tout sportif, nous donnera confiance et calme pour trouver un équilibre intérieur. Cela contribuera à nous rendre plus serein car en pleine possession de nos capacités. 

Dans « Les Quatre Accords Toltèques », Don Miguel Ruiz écrit : « lorsque vous faites de votre mieux, vous apprenez à vous accepter… ceci accroît votre conscience ».

Pour compléter, René Barjavel dans son romain « l’enchanteur » évoque : « Le mieux est de faire de son mieux… Quand viendra le moment de ne plus rien faire je serai heureux d’être arrivé au bout de ma tâche… »

Nous saurons alors que plus nous plongerons, plus nous ferons de notre mieux et plus nous serons à même de repérer nos forces internes et notre capacité à agir sur nous. Cela nous permettra de faire des choix de vie éclairés et de remettre du pouvoir personnel dans notre vie

Car la vie c’est peut-être aussi cela : prendre l’habitude de faire de son mieux en toutes circonstances et poursuivre son cheminement… 

Est-ce qu’alors la méditation nous aiderait à passer à l’action en ayant le sentiment de faire de notre mieux ? Êtes-vous prêt à essayer ? quels sont vos constats ? 

Aucun commentaire

Poster un commentaire